Introduction
  Préface
Motivations personnelles
But de l'aide à la décision
   
     Généralités
 

Histoire et définition
Objectifs du génie biologique
Matériaux vivants
Avantages et facteurs limitants

   
     Aide à la décision
  Paramètres importants
Clé de détermination
Comparatif des coûts
Contrôle de réussite
Entretien
   
     Informations complémentaires
  Bibliographie
Images et esquisses
Remerciements
   



 

Tressage


Description de l'image............??
Fig .31

Description:
De longs pieux en bois ou en acier sont enfoncés de biais dans les berges ou les talus à des intervalles de 100-300 cm. Entre deux on place à des intervalles de 30 cm de courtes boutures vivantes. Ensuite, on prend de longues branches souples de saule aptes à rejeter dont l'extrémité inférieure est plantée dans le sol, puis on les tresse autour des pieux à la façon du vannier. Le tressage doit être recouvert de terre à l'arrière pour que les branches puissent développer leurs racines et former des buissons. Les tressages totalement enfouis dans les sols poussent mieux que ceux qui sortent de terre. Les branches simplement couchées sur le sol se déssèchent et meurent. Les tressages peuvent être dressés en rangs horizontaux, diagonaux ou en nids d'abeilles. Pour les berges, on prévient l'affouillement par une protection du pied avec des lits de plançons ou des fascines.

Matériaux:
Rameaux vivants souples de diverses essences (le saule de préférence), longueur minimale 120 cm; pieux vivants en bois de 30-80 cm (Spieker), pieux en bois vivants ou en acier d'une longueur de 100 cm; matériel de remplissage derrière les ouvrages.

Calendrier:
Uniquement pendant la période de repos de la végétation; sans importance, si l'on utilise des rameaux sans vie.

Effets:
Consolidation de couches superficielles peu stables selon la nature des sols; peu efficace en profondeur; stabilise le terrain après formation des racines; protection contre les affouillements en utilisant des lits de plançons ou des fascines; réseau de racines écologiquement précieux. Pour éviter l'auto-ombrage on incline le tressage vers la pente.

Avantages:
Retient tout de suite le terrain dans les talus par la combinaison possible en escalier, bonne adaptation aux conditions de terrain existantes.

Désavantages:
Faible enracinement pour une utilisation importante de matériaux. Nécessité d'utiliser des rameaux longs et souples. Exige beaucoup de travail. Inutilisable dans des terrains pierreux ou rocheux; rétrécissement des profils en travers, ce qui nécessite de l'entretien.

Applications:
Protection du pied de berges le long de petits cours d'eau; pour les petites réfections, peut aussi se mettre en escalier, berges sapées où le boisement est clairsemé. Utilisable comme protection de pieds de berges en combinaison avec le tapis de branches à rejets. Dans des terrassements, combinaison avec fossés de drainage, mais fréquemment remplacé par des facsines de pente.

Source: DETEC OFEG -Méthodes de construction du génie biologique-2-2000

Coûts:
Prix moyens 40.- à 90.- Fr./m (variable selon les spécificités du site)

Références:


Fig.32